Date de publication : le • Modifié le 21 mai 2021 • Temps de lecture : 2 min.

Conférence en ligne : Gestes qui sauvent et mort subite

GESTES QUI SAUVENT ET MORT SUBITE


Conférence en ligne 
le 24 septembre 2020

En France, chaque année, 40 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque. Sans prise en charge immédiate, plus de 92 % de ces arrêts cardiaques sont fatals. 7 fois sur 10, ces arrêts surviennent devant témoins, mais seulement 40 % d’entre eux interviennent pour prodiguer les gestes de premiers secours.

Davantage d’arrêts cardiaques à domicile et un taux de survie moins important à l’arrivée à l’hôpital

Webinaire : Gestes qui sauvent et mort subitele 24 septembre 2020

Au programme : 

  • Principes généraux des gestes qui sauvent
    ​M. Michel Neyrat – formateur aux gestes de premiers secours
    et membre de la Fédération Française de Cardiologie
  • Géo’DAE : Base nationale des Défibrillateurs
    Déclarer – Localiser – Sauver

    Dr Jean-Marc Philippe – Conseiller médical auprès du Directeur général de la santé pour les urgences et la sécurité sanitaire
    Direction générale de la santé – Ministère des Solidarités et de la Santé
  • Les gestes qui sauvent sur le terrain des Clubs Cœur et Santé
    Dr Jean-Louis Bourdon – cardiologue-référent du Club Cœur et Santé de St-Dié-des-Vosges
  • Covid et arrêt cardiaque
    Pr Gérard Helft – cardiologue
    Administrateur et Président de la commission gestes qui sauvent de la Fédération Française de Cardiologie

Cette conférence était animée par le Pr Patrick Messner Pellenc (cardiologue et Secrétaire Général de la Fédération Française de Cardiologie). 

QUELQUES RÉPONSES À VOS QUESTIONS : 

  • Qu’en est-il du bouche à bouche ? Vous pouvez le faire seulement si vous avez appris à la faire. 
  • Hémorragie et arrêt cardiaque : quelle est la priorité ? Il faut traiter les deux si l’hémorragie est grave. 
  • Puis-je être poursuivi si la victime meurt ? Non absolument pas, la loi protège le citoyen sauveteur occasionnel. 
  • Faire un massage cardiaque à une personne en arrêt, quels sont les risques ? Casser des côtes, ce n’est vraiment pas grave, par contre ne rien faire c’est condamner la victime. 
  • Et si la victime est équipée d’un pacemaker et défibrillateur ? Cela ne change rien à la réanimation immédiate.
  • Faut-il arrêter le massage au moment de la pose des électrodes ? Non, il faut le poursuivre. 
  • Les collégiens formés aux premiers secours, qu’en est-il ? Ils devraient être formés, mais la formation est actuellement insuffisante. 
  • Quelle est la différence entre infarctus et arrêt cardiaque ? C’est très différent.  L’infarctus est la conséquence d’une artère du cœur qui se bouche. Dans 10% des cas au moins, un arrêt cardiaque peut alors survenir par une fibrillation ventriculaire qui est la conséquence immédiate de l’infarctus. C’est la raison pour laquelle, il faut appeler les secours très rapidement en cas de suspicion d’infarctus (douleur forte dans la poitrine). 
  • Y a-t-il des aides des régions ou des départements pour l’achat d’un DAE ? Pas à notre connaissance. 
  • Quels sont les symptômes de l’infarctus chez la femme ? La douleur dans la poitrine le plus souvent, survenant au repos, forte, continue pendant plus de 15 minutes. La douleur peut être de temps en temps dans le dos, l’épaule et le bras gauche, la mâchoire, ou au creux de l’estomac. De temps en temps, c’est un manque d’oxygène brutal. 
  • Y a-t-il des signes avant-coureurs ? Oui, de temps en temps, une douleur et/ou un essoufflement inhabituel à l’effort. 
  • Quand on vit seul et qu’on est victime d’infarctus, comment faire ? Appeler le 15 et laisser sa porte ouverte pour que les secours appelés puissent entrer
  • Pontés et stentés ou malades des valves, suis-je à risques avec la COVID ? Si la fonction cardiaque est normale, et que l’on n’est pas diabétique, très peu. Dans tous les cas, demandez à votre médecin. 
  • Problème de rythme cardiaque, suis-je à risques avec la COVID ? A priori non, demandez à votre médecin. 


Restons en contact !

Pour recevoir les informations de notre Fédération, abonnez-vous à notre newsletter en bas de cette page.


Les autres conférences en ligne (webinaires) EN SAVOIR PLUS

Pour nous soutenir, faites un don DONNER MAINTENANT

La Fédération Française de Cardiologie est labellisée Don en Confiance. EN SAVOIR PLUS

Les sujets associés